Pourquoi vous lancer dans la rédaction de votre livre ?

Correction de manuscrits

La rédaction d’un livre est quelque chose de très personnel et répond au besoin de poser sur le papier toutes ces idées qui occupent votre esprit. Mais c’est avant tout l’envie de raconter une histoire pour autrui. Partant de l’intime, elle va à la rencontre de lecteurs.

La plupart du temps, tout commence par des mots griffonnés par-ci, par-là. Parfois oubliés puis retrouvés, souvent consigné dans un cahier ou dans un coin de votre ordinateur.

Petit à petit, né l’idée d’aller plus loin, d’en faire quelque chose. Et pourquoi ne pas rédiger un livre ? Un vrai. Avec une histoire qui se tient de bout en bout ? Une intrigue, des personnages, du suspens, des surprises. Une chute.

C’est alors que vous apparaît l’ampleur de la tâche. Par où commencer ? Que faire ? Comment construite le récit, le rédiger ?

Car pour composer une histoire, il ne faut pas se contenter de vouloir, il faut aussi de la ténacité et un peu de discipline.

 

La rédaction d’un livre demande de planifier

Une organisation personnelle

Votre projet d’écriture suppose déjà de savoir où vous allez. Le cheminement se fait au fur et à mesure de vos disponibilités, de vos idées, de votre humeur, certes. Mais sans un peu de rigueur sur le long terme, difficile de tenir la distance et de toucher à votre but : la rédaction de votre livre !

Un travail d’endurance 

Rien de sert de courir ; il vaut mieux privilégier un travail régulier. C’est un moyen de rester motivé. Soyez discipliné et rigoureux. Le mieux est d’écrire tous les jours, sur des plages de temps personnel, en solitaire. Choisissez un endroit où vous vous sentez bien et où vous ne serez pas dérangé. Une routine va naître qui facilitera l’écriture.

Mettez votre projet par écrit

Établissez un plan, sur plusieurs feuilles, en développant les lieux, les personnages, les actions, sans oublier le fil rouge de l’intrigue qui relie tous les éléments entre eux. Chaque page équivaut à une partie du livre. Pour chacune d’elles, ajoutez des idées, développez-les, comparez-les avec les autres chapitres pour garder une cohérence. Enfin, rédigez des paragraphes pour les relier entre elles. N’hésitez pas à numéroter ces derniers, de même que vos idées ! Un moyen de faire le lien sans rien oublier.

 

Écrire nécessite de la méthode

Votre agenda est un outil précieux

Pour rester dans un rythme de travail créateur, notez vos heures consacrées à l’écriture, comme vous le feriez d’un rendez-vous. Tâchez, si possible, de vous y atteler chaque jour, cinq jours par semaine, sans y déroger. Ce qui vous semblera difficile au début finira par être agréable par sa régularité.

Commencez doucement

Prévoyez un nombre de mots précis à chaque séance. Commencez par exemple avec 2 000 mots, soit l’équivalent en moyenne de quatre pages A4 sur ordinateur, puis passer progressivement à 3 000, 4 000, 5 000 mots. L’idéal est d’atteindre 10 000 mots par séance. Tout dépend bien sûr du sujet et si vous avez ou non des recherches à effectuer.

Projetez-vous dans le futur

Fixez-vous des objectifs stimulants en arrêtant une date ou une semaine bien définie pour chaque partie de votre livre. Y compris la table des matières et la quatrième de couverture. Prévoyez aussi les rendez-vous chez un éditeur. Dites-vous bien que vous devez, coûte que coûte, achever ce livre.

 

Vous rencontrez des obstacles

Les choses ne se passent pas comme prévu

Sachez, dès le départ, que des obstacles s’élèveront sur votre chemin. La rédaction d’un livre ne coule pas de source, c’est une expérience qui vous enrichira. Le processus d’écriture prend forme avec le temps et parfois dans la douleur.

La baisse de motivation

Les séances de rédaction de votre livre ne doivent toutefois pas devenir des contraintes ! Vous perdiez toute envie. Elles doivent correspondre à des moments particuliers, où vous vous faites plaisir, où vous êtes créatif pour vous-même. Lorsque vous doutez, recentrez-vous sur l’idée que vous n’écrivez pour personne d’autre que vous. C’est un moyen de retrouver la motivation nécessaire pour aller de l’avant.

Les avis des autres vous font peur

Cela se comprend. Toutefois, il est bien de parler de votre projet à des proches de confiance. Leurs commentaires peuvent vous apporter des idées nouvelles, vous permettre de revoir des passages. Ne craignez pas les remarques déplaisantes. Elles vous poussent souvent à faire des choix dans vos priorités.

 

Soyez indulgent avec vous-même

Le mieux est l’ennemi du bien

Ne revenez pas sans cesse sur ce que vous avez écrit. Si votre travail d’approche a été réalisé dans les règles, que vous avez défini un plan dès le départ, que l’histoire est bien présente en vous, votre récit sera à la hauteur. Hésiter constamment ne rend pas le travail meilleur.

Au fur et à mesure du processus d’écriture, vous vous affirmerez et gagnerez confiance en vous.

Si vous avez un doute, faites lire votre texte à quelqu’un.

Faites des pauses

Ne vous acharnez pas sur une page si l’inspiration ne vient pas. N’hésitez pas à prendre quelques minutes pour marcher, boire ou passer un coup de fil à des amis. Vous pouvez aussi faire une pause de quelques jours si vous en sentez le besoin.

Attention toutefois à ne pas faire de ces dernières une habitude, au risque de perdre votre rythme d’écriture et de ne pas arriver au bout de votre histoire.

Gardez vos activités préférées

Il n’est pas conseillé de supprimer toute vie sociale et de rester dans un isolement total pour vous consacrer à la rédaction d’un livre. Vos activités restent un lien solide avec les autres. Elles sont des bouffées d’air qui vous font du bien. Continuez vos séances de yoga, n’arrêtez pas la course à pied, n’annulez pas vos déjeuners hebdomadaires avec vos amis.

Ne perdez pas votre objectif de vue

 Dites-vous bien, dès le départ, que votre projet n’est pas une lubie. Vous croyez en lui ! Vous êtes sûr de vous !

Vous vous êtes préparé mentalement à mener la rédaction de votre livre jusqu’à l’édition. Contrairement à ceux qui écrivent puis laissent leur projet en plan, sans jamais le terminer, votre motivation et votre endurance paieront. Soyez certain que votre discipline et votre confiance en vous vous aideront dans ce parcours dans l’univers de l’écriture.

Il ne faudra pas hésiter à vous faire aider. Une fois votre histoire terminée, vous aurez besoin d’un correcteur qui vous relira et vous donnera son avis. Une étape importante pour ne pas essuyer de refus. Faites appel à des professionnels pour vous accompagner dans cette dernière étape.